POÈME DJAZZ

Poème jazz ou giboulée
Je retourne à vos éléments
Projectiles de l’année

Robert Goffin (1898-1984)


Poème jazz
D’j’azdore
Blues negro
Spiritual 
Scat Free
Et toujours
L’impro
Reine

Le Jazz
Jasé
Jaseur
Jasant
Jusant
Marée 
D’un monde
Qui descend
Et qui monte

Le jazz
Décent
Des clubs
Cotton 
Dans les voix
D’Ella
De Bessy
De Mimi
Perrin

Le jazz
Pérenne
Du roi
Amstrong 
Voix éraillée
Trompette ailée
Le jazz
Du Duke
In a sentimental
Mood

Le jazz
Robuste
Pistons
Cornets
Cuivres
Marche au pas
Dans les avenues
En fête
De Manhattan
L’algonguine

Le jazz
Zzaj
Agile
Agité
Fragile
Des notes bleues
Qui brisent
La gamme 
D’un demi-ton

Le jazz
Fleurs bleues
Inverses
Et poussant
L’âme 
En mi 
Nous la
Là où
N’entrent
Que ceux
Et celles
Qui n’ont pour clé
Que l’inconnu
Que l’impromptu
Qui lentement
Nous éparpille
Et nous reconstitue









DJAZZ dorio 29/10/2021

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :