PIERRE NOIRE SUR UNE PAGE BLANCHE


Me moriré en Paris con aguacero
Un día del cual tengo ya el recuerdo 1

Cesar Vallejo
 (16 mars 1892 Santiago de Chuco (Pérou)- 15 avril 1938 Paris)

Je mourrai moi aussi
Probablement pas à Paris
Ni par un jour d’orage

Je mourrai un dimanche
Comme celle que j’aimais
Qui claqua des dents en mai

Je mourrai sans barguigner
En prosant peut-être comme
À l’instant ces derniers vers

Le souffle court le nez pelé
En écoutant Cesar Vallejo
Me parler de ses souffrances

Quelqu’un dira mon nom
Marqué d’une pierre noire
Quelqu’un dira : sa page
Que tant de fois il fatigua
Est définitivement blanche

En témoignent les jours sans orages
Les vers que l’on écrit chaque jour
(même le dimanche)
La solitude Les chemins marqués
de cairns noirs et de pierres blanches



1   Je mourrai à Paris
Un jour d’orage
Dont déjà je me souviens
(ma traduction)

Martigues 09/03/2022



encracrylique 40×50 cm Dorio 10/03/2022

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :