SONNET DE RIEN

Un sonnet ? Ça n'existe plus.
Deux sonnets ? Je vais essayer.
Sans rime, ni raison, ni tech
Nique. C'est mal parti, je sais.


Mais déjà c'est le quatrain d'eux.
Les premiers écrits en françois.
Clément Marot et Du Bellay.
Ronsard, la plume et la chandelle.


Le tercet, à présent, j'y pense
En marchant sur une longue plage.
Bercé par la rumeur bleue.

Puis assis sur un bois flotté
Je laisse aller ma main de sable.
Sonnet de rien. Fini, daté.



16h10
Plage du Cavaou
Fos sur Mer
10 décembre 2015
16h10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :