T’ENVOLERAS-TU ENFIN LECTEUR ?


Nager c’est voler
Voler dans le tourbillon
Du ventre de sa mer

Voler dans l’air
et les songes 
des splendides amours rêvées

Voler les lignes des livres
Découpées dans les poésies

Voler c’est nager
jusqu’à la page… 
Que l’on chérit
Libéré des contraintes
De la fausse vie


avec Gaston Bachelard, Arthur Rimbaud, Elisabeth Bing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :