QUINZE DÉPARTS DE TEXTES FULMINANTS 12 à 15

12

NOS FÊTES

Les fêtes que nous aimons sont celles de chaque jour, inattendues, improvisées. Les autres, celles des commerçants des âmes, à grand renfort de publicité, nous les fuyons comme la peste (reconvertie dernièrement en Covid 19).

13

LES MOTS PRÉCIEUX

Il est des mots riches et précieux que jaime, banals pour ceux qui les utilisent sans y penser, sans sinterroger sur leur étymologie, sans avoir recopié et médité sur leur emploi très personnel chez Proust, Montaigne ou Valéry. Et pour Dorio (un illustre inconnu), il dit que malgré tous ses essais en prose, poème et plus, cest eux qui lépuiseront, pas lui.

14

JE SUIS

Je suis un paysan rimbaldien

Je suis la main qui guide la charrue

et la ligne chargée de présents

Je suis laveugle baudelairien

Je suis lœil traversant son noir illimité

Je suis lherbe qui croit dans les marges

picorée par le corbeau nougarolien

Je suis la nuit forcément

Vêtue du blanc de mon linceul

Je suis le vent indocile

Qui porte lutopie des Étésiens 1

1 DES ÉTÉSIENS Simon Brest pour Encres Vives

15

LESPACE QUINZE

Promesse tenue et réalisée

Lespace quinze escorte la nue

lisse de ce poème alizé

Ni monde fulminant Ni Haute Lice

La nuit hantée de noms perdus La nuit

Martigues 15 au 18 juillet 2022

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :