L’HEURE DES RÉMINISCENCES ET DES CONFIDENCES INVOLONTAIRES

Cest lheure de remplir mes deux grands feuilles de nuit Cest lheure où je dors à moitié, je bâille, je réfléchis Tu me la bailles belle, écrit cette plume qui semble avoir une idée derrière la tête À la baille ! À la baille ! crie le mono aux mômes de la Colo (moi cétait pour mes dix ans côté océan que je découvrais près dHossegor) Cest lheure des réminiscences et des confidences involontaires (moi -encore- cétait sur Rémi et Colette qui venait de paraître que jappris à lire lalphabet en fumant « la pipe du Pape Pipu » et que je mexerçais à écrire en cursive) Elle court elle court laiguille des secondes sur lhorloge de mes heures vouées à la plus haute fantaisie Colette a coupé une tulipe rouge Rémi joue avec son petit canot & La barque de Francis tire sur sa longe Allonge ! Allonge ! tes bras, tes phrases Allongeails Paperoles Citations imprévues de lan mil que tu traduis en français daujourdhui : « Bien vois que pour si haut monter Nest mise léchelle assez haute Mais lallonge damour et de mon bon vouloir Me doit aider et valoir » Cest lheure de boucler cette variation qui vogue à présent sur laile dun dictionnaire dont les mots se déploient à part moi

https://www.leseditionsdunet.com/livre/un-dictionnaire-part-moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :