FORMER L’ALEXANDRIN COMME UNE IDÉE DE L’HOMME

Former lalexandrin comme une idée de lhomme Alexandrin Alexandra nous voilà dans de beaux draps, « voiles sur les filles », dune Égypte chantée par Claude François « Étonnants voyageurs ! Quelles nobles histoires Nous lisons dans vos yeux profonds comme les mers ! » Humour, amour baudelairien, les vers sont nos amers Je ratisse les feuilles jaunes du cerisier Et sur mes papiers vierges ces Essais qui se moquent de lété, de lautomne, mais non du printemps des peuples qui revient avant lhiver chaque cent ans Former lalexandrin comme une idée du Léthé traversant les Enfers, les violons écorchés, les cris des martinetsCette manière de poésie « qui nous aide encor à vivre, malgré tout le reste », mécrit en une charmante carte Philippe Jaccottet

https://www.leseditionsdunet.com/livre/un-dictionnaire-part-moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :