DEUX CHOSES QUE JE SAIS D’UN POÈME

Il y a toujours deux choses dans un poème
La force ou la faiblesse des métaphores
Et une feuille de papier

La râteau passe et repasse
Dessinant les poèmes
De ce livre de sable
Et de nymphéas
Sous la pluie
Et les lignes en filigrane
Du papier kraft



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :