ASSEZ D’ACTIONS DES MOTS !

Assez d’actions des mots !
Tracés à l’encre sympathique
Sur les tombeaux des poètes
Avides
De laisser un message ultime
Enfin débarrassés de leurs tics et retics :

Textes sans e (sans eux, sans elles)
Sonnets de voyous transformés en voyelles
Rimes équivoquées
Muse sans cesse invoquée
Avec des Ô
Et des métaphores filées
Albatros fracassés sur le pont de vaisseaux fantômes
Poèmes maudits planqués dans leur tiroir
Ou dans une malle Pessoa

Et même- pour en finir avec le jugement des dieux lecteurs -
le tic suprême :
juste avant leur dernier Grand Couac
où ils mirent à l’encan 
anaphores, hypozeuxes, hyperbates (ou rallonges) , asyndètes, chiasmes…
et autres tropes que les derniers saltimbanques des Figures
ajouteront d’instinct à cette liste
pour l’étrangler !

POÈMES SUR LA TOILE









Mes poèmes sur la toile, « postés » dans l’immédiateté,

sont, pour le moins, « anthumes »,

selon la plaisanterie d’Alphonse Allais.





Sur « poésie mode d’emploi »,

de textes posthumes,

il n’y aura pas.





C’est dire la minceur de mes traces,

à la merci d’un simple clic,

qui, après mon dernier couac,

s’en iront comme fétus,

sur l’océan des sites

externalisés.





Mais au moins sur cet espace,

qui jour après jour annonce la couleur « poésie »,

aurai-je jusqu’au bout témoigné.





De quoi exactement ?

Bêtise serait de prétendre le savoir.





11/02/2021

TOILE SUR TOILE
Trois fragments
glanés sur "poésie
mode d'emploi"

 
 Un cri nu sur la toile
 L’oiseau sort d’une goutte de sang
 La nuit tourne ses pages
  
 *
 Un petit feu d’ardoise
 Maintenu mot à mot
 La craie de l’écolier
 Le stylo noir qui grince
 La source d’un autre âge
 Le rossignol des pièces
 Sur cette scène autre
 Où l’on tend la toile
 D’être et de n’être pas
  
 *
  
 Avant de souffler la bougie
 Je jouerai de l’harmonium
 Dans une toile de Chagall
 Et j’écrirai mon dernier poème
 Le visage entouré d’abeilles
  
 *