SUR LE COURS MIRABEAU

J'ai souvent écrit sur le cours Mirabeau
Mais jamais à califourchon dans les platanes 1

J’ai écrit sur des ronds de bière
Et sur l’écorce des mêmes arbres

(et au retour dans l’atelier sur des planches
où j’avais passé préalablement le rabot)

J’ai écrit au célèbre café des 2 G
Mais jamais à mes chers G.Perec et G.Perros

J’ai écrit en haut du Cours au Roy René
Pour l’informer que les pigeons
Ornaient sa couronne de déjections

Mais il n’a pas compris 
Mon langage (trop) fleuri

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Sur le cours Mirabeau roulez poèmes


1	Pierre Lartigue (1936-2008)

voix jj dorio 7 juin 2022 4h00

L’OCTOSYLLABE ÇA REPOSE





L’octosyllabe ça repose

-ici j’ai marqué une pause-

S’arrêter avant de lancer

la machine d’un fier poème

C’est humain mais c’est pas malin





Bon maintenant j’y suis je pense

Je passe sur le pont de Cé

-où c’est Cé ? c’est où vous voudrez-

Un livre ancien dans ma besace

Vie ordinaire de Perros

En vers de huit pieds s’il vous plaît





L’octosyllabe ça repose

Mais faut pas trop lui demander

Ainsi j’ai souvent remarqué

-pensée plus ou moins tourmentée-

Que poésies qui vont le monde

S’égarent souvent dans sa prose

Combien de femmes dans une rose

Et combien d’hommes dans un homme ?*





*Georges Perros Une vie d’homme