JE ME SOUVIENS J’AI OUBLIÉ

La mémoire est un oubli qui s’ignore
Gérard Genette


Je me souviens J’ai oublié
Myosotis ou pavés de Guermantes
La main du spectre d’une amante

Je me souviens J’ai oublié
Le jardin où les figuiers
Brûlaient les yeux des impatientes

Je me souviens J’ai oublié
L’inconnu à la marjolaine
Et ma Bohème cette antienne
Où l’on tirait des lyres
Comme des élastiques

Je me souviens des nuits
Qui tournaient chacune de mes pages
En disant : C’est pour l’éternité !


JE ME SOUVIENS de l’art d’enchaîner





13 Je me souviens de Messieurs les censeurs Bonsoir !

14 Je me souviens que ma grand-mère Germaine ramassait des orties pour en nourrir ses petites oies

15 Je me souviens d’Action Poétique, de Change, mais pas de Tel Quel





16 Je me souviens du rouge est mis et du cadavre exquis

17 Je me souviens des Pléiades qui sont les étoiles de la pluie dans la mythologie des indiens Goajiro

18 Je me souviens du Chemin des indiens morts, le recueil de ces mythes rapportés et mis en perspective structuraliste par mon ami Michel (Perrin)





19 Je me souviens d’avoir lu à haute voix sans rien y entendre les Illuminations dans les Andes fleuries de frailejones « espeletia pycnophylla »

20 Je me souviens des frères des frères des frères il y avait il y avait il y avait une fois…ce mythe nous retiendra très longtemps

21 Je me souviens des navets que mon père tranchait pour nourrir les cochons (mais je ne me souviens pas des rutabagas)





22 Je me souviens des Tres Tristes Tigres  (Trois tristes tigres) et de la nuit passée à La Havane avec mon amoureuse

23 Je me souviens de l’atelier-fruits, inducteurs d’un atelier d’écriture imaginé par Josiane Dorio, que nous avions préparé de concert et fait exécuter par des participant.e.s enthousiastes à la Bugade de Villeneuve les Avignons

24 Je me souviens de l’art d’enchaîner dans des éléments non-formels tels que reflets, résonances, allusions, transferts, supputations, selon Bashô (1644-1694)


	

JE ME SOUVIENS de mes gestes premiers





1 Je me souviens de mes premiers gestes associés à une chanson douce que me chantait ma maman

2 Je me souviens que je fus conçu le samedi 24 juin, 18° jour du débarquement en Normandie

3 Je me souviens que ce jour-là six maquisards furent exécutés à Justiniac, près de mon village de l’Ariège





4 Je me souviens de ce poète écrivain que je viens de découvrir ce jour du solstice de l’été 2021

5 Je me souviens que je le lus dans mon hamac sous l’abricotier cafi (plein) de fruits aux culs d’anges

6 Je me souviens que le poète qui s’appelait Janvier* écrivit l’ange me fait peur et aussi ce passage que je signe des deux mains : Content ? Non, jamais content ? Mais, quand même, content.

*Ludovic Janvier (1934-2016)





7 Je me souviens du torero blessé à mort dont son ami Federico fit un célèbre llanto :

la sangre no quiero verla

8 Je me souviens de la sanquette issue du cou tranché de nos volailles, recueillie jusqu’à la dernière goutte dans une assiette creuse, et que ma mère s’empressait de faire frire avec quelques oignons

9 Je me souviens des tracts écrits à la bombe rouge sur les murs de Mai 68 :

Pas du sang du rouge





10 Je me souviens d’A noir corset velu des mouches éclatantes

11 Je me souviens Dada, Rrose Sélavy et L.H.O.O.Q.

12 Je me souviens de la marée montante et de la mariée descendant l’escalier

(prétendument nue chez Duchamp)