CANTILÈNE D’UN JOUR D’AUTOMNE





Le dernier jour d’octobre aujourd’hui

À l’automne de ma vie





La main du temps

 Me sert ses cantilènes

Mélancoliquement





Ou bien

Loin des clichés

sanglots longs

et amours jaunes

C’est Marcel Proust

qui se souvient

d’un marchand d’escargots

On les vend six sous la douzaine !





Rouge auroral

La page tend ses bras

Aux voyageurs solitaires

Qui la déchirent

Ou la reçoivent

les lèvres frémissantes





Inexplicablement

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :