PLAGE D’ÉTÉ PLAGE D’HIVER

Rumeurs des vaguelettes mourant sur le sable
Rumeurs des vaguelettes mourant sur le sable
L'été mêlé aux odeurs de crèmes solaires
aux cris des enfants
aux voix des porteurs et porteuses
de smartphones

L'hiver sur la même plage
il n'y a personne
que le jeu infini des lumières
sur la mer

Et ton silence
Que je peins assis seul sur ma page blanche

Je te raconte
et te laisse résonner
dans les poèmes appris
en marge des bruits du monde

Marginal et pauvre 
en retrait des choses 
mais ayant ce pouvoir acquis
de tout dire
et sur tous les tons




 
d’une voix voilée
mais ce n'est pas intentionnel
ce serait bien et pour tout dire inespéré
qu'une autre voix
se fasse entendre
en marge des bruits du monde

 

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. l’autre voix serait-elle intérieure
    pas sûr qu’il y en ait d’autres
    mais qu’est-ce que la voix intérieure
    un soliloque sans fin une poésie
    ou autre chose ?
    « Quand le poète peint l’enfer, il peint sa vie :
    Sa vie, ombre qui fuit de spectres poursuivie
    Forêt mystérieuse où ses pas effrayés
    S’égarent à tâtons hors des chemins frayés ; »
    Victor Hugo : les voies intérieures

    Estourelle

    J’aime

  2. Mais chère Estourelle
    ici l’appel à « une autre voix »
    était simplement
    qu’une voix autre m’envoie
    le texte enregistré
    dit à sa manière

    pour l’ajouter
    et faire d’un seul poème écrit
    un bouquet d’interprétation

    mais je rêve

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :