Y TROUVER LA FÈVE

Y TROUVER LA FÈVE en commençant cette nouvelle page ce n’est pas « tout savoir sur la fève » qui nous intéresse mais bel et bien comme l’on s’essaie dans la galette des Rois à l’y trouver. Un roi ou aussi bien une reine cachée dans les entrechoquements des mots d’un texte qui va aller s’inventant. Une fève abandonnée dans la pâte du Temps et qu’il s’agit, en dehors de toute religion, de retrouver, de faire réapparaître sous la dent d’une épiphanie inattendue. Y trouver cette fève que l’on ne cherchait plus vraiment tant la prose du Monde semble nous rouler vers une Apocalypse certaine (prise dans son mauvais sens.1 ) Salut à la compagnie de cette maison (un chant de quête de l’Orléanais) en quête de cette fève qui « s’y elle s’y présente nous la planterons Dans un jardin sous un arbre nous la metterons. 2 Cette parole de chanson qui dit « nous », nous l’avons tant aimé, avant que fève noire soit tirée un maudit jour par notre disparue. La meilleure compagne pour traverser le temps restant au survivant, fut alors pages et mots s’entrechoquant (s’entreglosant) pour aboutir à un livre. 3 À la recherche des yeux du lecteur…lunes tachées de poudres qui imagineraient la résurrection des doigts. 4 Y trouver la fève, au-delà des multiples déchirures, pertes et mélancolies, 5 la fièvre d’un monde que l’art sous ses multiples facettes maintient en vie, envers et contre tout.

1 Le sens premier d’Apocalypse est Révélation, dévoilement, car en effet la Bête Apocalypse (son sens commun) prépare paradoxalement le règne pour mille ans de Jésus Christ sur Terre (note « d’un athée qui ne se tait ») 2 Chanté par Malicorne 3 Poèmes à ma morte (L’Harmattan 2017) 4 Jean Louis Rambour (Y trouver la fièvre  un livre « à paraître » 5 Mathieu Riboulet

https://www.leseditionsdunet.com/livre/un-dictionnaire-part-moi

Rejoindre la conversation

3 commentaires

  1. C’est un bon lundi Lecteur de Rambour de Bayeux j’ai transformé son « Y ajouter la fièvre » en Y ajouter la fève Et Michel de Franquevaux a fait grandir mon « post » avec cette « vie y mord la mord » évoquant le blason de Clément Marot « la mort n’y mord » « Nous ne faisons que nous entregloser » disait un autre Michel (de Montaigne)

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :