Y TROUVER LA FÈVE

Y TROUVER LA FÈVE en commençant cette nouvelle page ce n’est pas « tout savoir sur la fève » qui nous intéresse mais bel et bien comme l’on s’essaie dans la galette des Rois à l’y trouver. Un roi ou aussi bien une reine cachée dans les entrechoquements des mots d’un texte qui va aller s’inventant. Une fève abandonnée dans la pâte du Temps et qu’il s’agit, en dehors de toute religion, de retrouver, de faire réapparaître sous la dent d’une épiphanie inattendue. Y trouver cette fève que l’on ne cherchait plus vraiment tant la prose du Monde semble nous rouler vers une Apocalypse certaine (prise dans son mauvais sens.1 ) Salut à la compagnie de cette maison (un chant de quête de l’Orléanais) en quête de cette fève qui « s’y elle s’y présente nous la planterons Dans un jardin sous un arbre nous la metterons. 2 Cette parole de chanson qui dit « nous », nous l’avons tant aimé, avant que fève noire soit tirée un maudit jour par notre disparue. La meilleure compagne pour traverser le temps restant au survivant, fut alors pages et mots s’entrechoquant (s’entreglosant) pour aboutir à un livre. 3 À la recherche des yeux du lecteur…lunes tachées de poudres qui imagineraient la résurrection des doigts. 4 Y trouver la fève, au-delà des multiples déchirures, pertes et mélancolies, 5 la fièvre d’un monde que l’art sous ses multiples facettes maintient en vie, envers et contre tout.

1 Le sens premier d’Apocalypse est Révélation, dévoilement, car en effet la Bête Apocalypse (son sens commun) prépare paradoxalement le règne pour mille ans de Jésus Christ sur Terre (note « d’un athée qui ne se tait ») 2 Chanté par Malicorne 3 Poèmes à ma morte (L’Harmattan 2017) 4 Jean Louis Rambour (Y trouver la fièvre  un livre « à paraître » 5 Mathieu Riboulet

https://www.leseditionsdunet.com/livre/un-dictionnaire-part-moi

L’ARC ET LA FLÈCHE

agenda du 18 au 24/01/2021




Lundi 18/01/2021

6h21     Mélanges. Les livres lus, avant de fermer la lumière et les yeux pour (essayer) de dormir, se mélangent dans la tête. Là, je rencontre un Espagnol qui me dit s’appeler « Avion »(sic). Je lui indique les toilettes, je vois sur la porte « Cabineto », ce mot qui n’existe pas. Le livre de chevet de Molina, « Un andar solitario entre la gente », me travaille.       6h33

Mardi 19/01/2021

7h10      En 2 clics de souris, j’ai obtenu un rdv pour me faire vacciner à Aix en Provence…demain ! Je suis allé repérer les lieux hier, c’est au-delà du pont de l’Arc. (El arco y la flecha » Octavio Paz. (la « flecha » c’est « la lira », la lyre d’Orphée)       7h12

Mercredi 20/01/2021

7h40    Question au réveil : « Quels sont les aléas du hasard ? », traitée par Etienne Klein, dont je me plais à écouter « La conversation scientifique » sur F.Cul(ture). Az-ahar : le dé à jouer (et ses probabilités). Ainsi, on peut relire d’une curieuse manière le fameux titre de Mallarmé : Un coup de dé jamais n’abolira…le jeu de dés. Ou encore, se laisser porter par les parfums del azahar, la fleur d’oranger dans la langue de Lorca.        7h48

Jeudi 21/01/2021

6h45      À 18h05, j’ai eu ma première injection du vaccin Pfizer/BioNTech, dans un grand gymnase où joue l’équipe locale de volley. Nul stress. Organisation impeccable et aimable. Deuxième injection prévue pour le 17/02. Croisons les doigts.     6h47

Vendredi 22/01/2021

11h57   Travaux de bureautique. J’avais perdu l’ouverture de Word, et donc l’accès à mes centaines (pour ne pas dire milliers) de textes, semés ici et là, qui me sollicitent et que je reprends, reprise, pour les améliorer…ou les éliminer. J’ai galéré, essayé, cherché…et à force trouvé l’ouverture. Comme aux U.S. où après le calamiteux Trump,  tyran de la télé-irréalité, Biden le nouveau Président, Kamala sa Vice-Présidente et leurs ministres appuient sur la touche Reset, pour la Renaissance d’une démocratie américaine que leur prédécesseur a laissé en lambeaux.        12h01

Samedi 23/01/2021

7h12      J’entends le souffle rassurant du convecteur que je fais osciller entre 18 et 20 degrés. Je suis en train d’essayer de lire Chronos de l’historien François Hartog. Pas simple, mais je persévère. Après la triade grecque, Chronos/Kairos/Krisis, voilà venu le temps impulsé par « la petite secte d’un Christ Apocalypticien ». Tout un programme.              7h16

Samedi 24/01/2021

8h53      « Roulant des pensers qu’on ignore », ce vers de Banville, chanté par Brassens. (une autre ballade de « pendus », mais cette fois du roi Lou-is). « Pensers » qui tournent quand  nos rêves « prenant la main », on ne sait plus bien qui l’on est, d’où l’on vient. Je revois la tapisserie de Bayeux (une broderie sur toile de lin avec des laines multicolores), avec son bestiaire fabuleux, ses soldats « taillés en pièce » ou « fléchés dans l’œil », ses navires et vaisseaux à l’assaut de l’Angleterre et l’œil de la comète de Halley, qui « promena » dans le ciel du 24 avril au 1° mai 1066.           8h58