RAISONS D’ÉCRIRE LIRE PARLER SE TAIRE AIMER HAÏR

RAISONS D’ÉCRIRE   S’autoportraiturer Se déplacer D’un moi au je Se prendre au jeu Laisser entrer L’autre monsieur L’autre madame Fraternité Sororité D’un moi au nous Des mots qui nouent Ce que l’on croyait Indicible Impossible à dévoiler Sur une carte Un bout d’papier D’écran d’clavier Raisons d’écrire en boucle d’éternité

RAISONS DE LIRE S’asseoir Pour se soulager Dans le cabinet de Lecture Fréquenter l’enfer de la BNF Les cent mille verges La maison de passe de Marcel Les odeurs de papier Des premiers livres de poche Se livrer Aux pages vierges et vivaces du Bel Aujourd’hui Et aux poèmes décadents de Jadis et naguère Se saouler de Complaintes et de Correspondances Prisée par tout lecteur Sous l’espèce des yeux Contemplant son éternité

RAISONS DE PARLER Parce que nous avons été enfant Avant que d’être homme Parce que nous avons aimé le combat entre la Barbe Bleue et Shéhérazade Parce que nous avons voulu prouver l’innocence de Dreyfus Et des jeunes filles en fleurs Parce que nous aimons causer comme Zazie dans le métro Parce que nous aimons tutoyer Mesdames et messieurs Ceux qui parlent pour ne rien dire Et celles que nous aimons pour l’éternité

RAISONS DE SE TAIRE Caute Méfie-toi Écrit Spinoza Fais gaffe On va te reconnaître Sous ton ortografe Tes pseudos Tes secrets d’un Momo Qui peigne la girafe Tes paroles en l’air Tes pastiches De Marseille ou de Caen À quand le secret Du temps retourné À la source cachée Sub specie æternitatis

RAISONS D’AIMER Si on commence à faire la liste de toutes les raisons d’aimer C’est qu’on n’aime plus
RAISONS D’HAÏR De H la grande hache de l’Histoire à ÏR ce refus spinoziste de la Grand’Ire !


les raisons voix passante

HAÏR les puissances des ténèbres









Et je hais toujours la femme jolie

La rime assonante et l’ami prudent

Verlaine

HAÏR




Haïr ne devrait pas appartenir au vocabulaire des païens et des panthéistes Haïr les puissances des ténèbres et le Dieu des crucifiés Haïr le sagouin qui établit une liste des cent meilleurs livres Haïr les Assis qui acceptent la vie telle qu’elle est Haïr ces grands hommes qui démaillotés de leur légende se retrouvent nus mais sans la grâce des Sauvages de nos Tristes Tropiques Haïr ceux qui ont plaisir à verser le sang des lions et des biches Haïr ceux qui rabaissent à plaisir les Saltimbanques et les Architectes Haïr les curés des ouailles vichyssoises et des hordes papales passant au fil de l’épée les Cathares (Tuez les tous Dieu reconnaîtra les siens) Haïr la piétaille qui suit les mots d’ordre d’un dictateur financé par les maîtres des forges et de l’acier Haïr ceux qui n’aiment pas les livres bons et pleins de dictées (Marcel Pagnol) des instituteurs laïques d’Aubagne et des Chartreux Haïr mais encore plus Aimer ce chevalier inexistant paladin à l’armure vide et cette Môme Néant qui laissant cours à sa fantaisie cultive le far niente et la pensée de rin de nos marionnettes caquetantes qui par bonheur A’xistent pas