UN VINGTE DEUX SEPTEMBRE

ce poème est dédié (lui seul sait pourquoi) à André Bellatorre 




poème du soir


dame souris trotte
un pentasyllabe
de Monsieur Verlaine

poème de laine

temps vertical que croise
la ligne de fuite des cœurs


c’est le soir tout simple
ment la musique du soir

de cette équinoxe

un vingte deux septembre

au diable vous partîtes

chantait Jojo Brassens





on ne sait qu’ajouter





AIMER ALLER ARTISAN ASTÉROÏDES AUJOURD’HUI BABELS EQUINOXE BIOGRAPHIE BLOG BOURRU CARNETS CHEMIN CHUTES COUTEAU  DANGER DÉDICACES DIABLE DORIO EFFLEURER ÉNIGME ESSAI EXIL FANTAISIE FÉTUS FRAGMENTS FRONT GAMMES GNANGNAN GRAINS GRATUIT HAÏKU  HOCHET MANIÈRES MARTIGUES MÉMOIRE MOINEAU MORT MYTHES NON-DIT   PAIX PALET PALIMPSESTE PARADIS PARADOXE PASSAGERS PASSER PASSEUR PENSER PHRASE POÈME POÉSIE POÈTE POINÇON POLYPHONIE PUCES QUE SAIS-JE RATÉ RÉALITÉ ROSIER SABLE SILENCIAIRE SOUFFLEUR SUJET TEMPS TRACES UTOPIE

AIMER L’UTOPIE

Jean Jacques Dorio

réécriture fin de l’été-automne 2020





première version en format A4

Encres Vives n° 399

on peut encore la lire
pour 6,10 euros

Encres Vives

2 Allée des Allobroges
31770 Colomiers


Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Merci jean Jacques pour cette dédicace On ne sait qu’ajouter peut être les derniers mots de la chanson ce polyptote irrésistible « et c’est triste de n’être plus triste sans vous »

    Envoyé de mon iPhone

    >

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :