TROIS SETS DE NUIT





C’est la nuit avancée
Bientôt cinq heures

J’ai fait un premier set 1
Autour de minuit
Où j’ai poursuivi lisant mes livres de chevet
la pensée prolifique de mes êtres de papier

Un second vers trois heures
Où j’ai écrit un poème
À pas de mouche
et quelques aphorismes

Maintenant c’est la troisième manche
Où vont se refermer (l’heure aidant)
les portes de l’insomnie

Après le dernier somme
(s’il vient)
J’aurai la chance en ouvrant mes volets
d’apercevoir 
la mer en allée
avec le soleil 2
(naissant)

Et à nouveau commencera ce jour
Où jouant avec l’éternité
Je boirai le temps
À grande gorgée 3


1 partie d’un concert de jazz 2 Rimbaud 3 Abbas Beydoum (Libanais né en 1945)

TROIS TRESSES DES JOURS ANCIENS

Quatre roues de fortune
L'une pour le midi
Et l'autre pour Janus
Autour de deux soleils
Le noir Nerval
Le rouge Hugo

Hourrah!
C'est l'alliance des contraires
Voix intérieures
Sautant le mur
Des prouesses des poésies


15 mars 2015
3h16

*

Tu ratisses des soupirs
Pour réveiller tes feuilles vierges
Pour les éclabousser du rouge
Des cerises premières

Ton jardin est une crique
Sel de la terre

Tu ratisses aussi des rires
Des mouettes qui tournoient
Dans l'orbe de tes syllabes

13 mai 2015
5h41

*

à ton chevet
ton cheval
à pied d'oeuvre
manquant à chaque ligne
de dérober
dans la fange ou le roc
l'étincelle des sabots
ou l'empreinte de l'argile
adamique


28 juillet 2015
1h57

ces poèmes ont été publiés dans la revue La Passe
en 2015