LES PRÉNOMS





Marmonnant des prénoms parmi le bruit des mouches
Lara Loa Marie-murmure
Jacqueline Saint-Jean
Jeanne et Jean, Jacques et Jacquie,
Il est bien des prénoms qui évoquent
des visages et des vies, dont douce souvenance
nous berce et nous émeut.

Jeanne la Jeanne Jean Jaurès ou Vilar,
Jacques qui fut mon parrain
et Jacquie mon amie.

Prénoms de noms illustres
ou de passantes inconnues
Ambre et Alice, Pauline et Noémie.

Prénoms de la littérature
François-René, Arthur,
« Amandine, Aurore, Lucile »
alias George Sand.

Prénoms de nos héros, héroïnes :
Chloé mangée par le nénuphar dans sa poitrine,
Eugénie d’Honoré
Et Zazie la délurée

Augustin le Grand Meaulnes,
Fabrice Del Dongo
Frédéric de Flaubert
et Julien de Stendhal

Prénoms épicènes
Claude Camille et Dominique

Prénoms homophones
René.e André.e Aimé.e

Qui dira le plaisir d’épeler les prénoms chantés par Brassens
 le turlupin de la chanson 
dans La femme d’Hector
ou bien de La ronde en forme de prénoms
d’Anne Sylvestre  une sorcière comme les autres 

Jeanne et Jean, Jacques et Jacquie,
Il est bien des prénoms qui évoquent
des visages et des vies, dont douce souvenance
nous berce et nous émeut.





DE LA POÉSIE





À un moment donné, donc, je n’ai plus pu me contenter d’écrire des poèmes ;

 il a fallu que j’essaie de comprendre ces émotions et le rapport qui les liait à la poésie.

Philippe Jaccottet

La promenade sous les arbres





Poésie, née d’émotion et de confusion, pourvu que l’on essaie de la frotter à notre langage en fusion, nous mène au sommet de l’imagination humaine.

Le mot lui-même, seuls ceux qui s’adonnent à son perpétuel mouvement le savent, est intraduisible. Mais il a un passage obligé : la poésie universelle est liée à la poésie individuelle.

Sans cette liaison amoureuse, il n’y a que l’ « apoésie », l’agitation, la crainte de l’autre en soi, l’obscurité, le chaos, la prose du monde, l’abondance des paroles prisonnières des réseaux asociaux.

Ce n’est que quand les deux poésies se réunissent qu’il y a mouvement, transport, métaphore, vision claire, bien qu’éphémère, et toujours dans l’insatisfaction de l’homme agissant et souffrant.

Les trésors  d’harmonie que les poètes dans un vers unique,  tissent à partir de leur expérience, sont à ce prix. Poésie est dispersée sur toute la planète. C’est pour ça que beaucoup de poètes locaux ne la reconnaissent pas. Il faut réunir sans cesse ses brins épars.