CES JOURS D’AZUR





« Estos días azules y este sol de la infancia »

Dernier vers griffonné – ou dicté ? –

par Antonio Machado

à Collioure





Peut-être un écrit nous en révèle-t-il les circonstances ?

Mais quelle importance ?





Quant aux mots jetés en ultime pâture :

« Ces jours d’azur et ce soleil de l’enfance »

Il permit au poète qui rendait son tablier crépusculaire

D’évoquer les promesses de l’aube





Nos belles utopies

Que l’on essaie de tenir

et d’honorer





Jusqu’à la ligne dernière









poème publié

(réécrit ce 25/01/2020)

Une minute d’éternité

Librairie-Galerie Racine

2008





Recueil de poésie présent sur le site de la Fnac

UN MILAN RAIE LE CIEL

un autre haïku allongé




Un milan raie le ciel

du dernier jour de l’an





Je l’observe et le trace

sur ma page

                                                                             libre de pleins et de déliés                             





C’est comme un jeu folâtre

et puéril





Un vers d’azur

sous le zéfir





Sur cette carte bleue

et ses fleurs d’innocence





Elles couvrent mon dire

de rires et d’oubli









31/12/2019

11h08

DANS MON JARDIN D’ÉDEN

Le monde va au pire
Je le lis sur ce livre
Au demeurant joyeux

Dans mon jardin d'Éden
C'est le jour des amandes
Qui rosissent au soleil

Un livre de lectures
Fait par un dyslexique
Qui marchait en lisant
Pour retrouver sa langue

Les martinets m'enchantent
Je laisse mes lectures
Et m'envole avec eux

C'est midi juste ciel
Un air frais sous l'azur
Ma mémoire vacille

J'abandonne ces lignes
Paradoxal bon heur
Je ne sais qu'ajouter