CE SONT DE GRANDES FLAMMES NOIRES

composition
texte et « hypnographies »
30/05/2020

CE SONT DE GRANDES FLAMMES NOIRES





Ce sont

 de grandes flammes

 noires

nées

d’une plume

offertes

aux ailes

des lecteurs

qui lisent

comme les facteurs

de la littérature

qui décachettent

les lettres

adressées

par Mme de Sévigné

au poète

Philippe Jaccottet

qui vit

rue de la Glacière

à Grignan

et qui aime tant

les paysages

sans figures

empreints d’une poésie

rare et inespérée


	

L’ANCIEN JEU DES VERS

Pardonnez-moi de ne plus connaître l’ancien jeu des vers

                          Apollinaire





J’oublie le jeu subtil des vers

Les saisons de l’amour et leurs flammes

Les yeux clos de l’hydre univers

Le paysage fleuri de l’âme





J’oublie les êtres que l’on crée

Simplement avec une plume

Ou sur l’ardoise d’un doigt de craie

Enfant des barres et clairs de lune





J’oublie ma petite science

Lignes réglées sur le papier

Panier d’osier qui se balance

Au gré des fruits du citronnier





J’oublie ainsi ici ailleurs

Dans le jardin décapité

Où tu ne viens plus me tendre

Tes lèvres matinales





Toi que je ne veux oublier