BAVARD un dictionnaire à part moi

BAVARD

J’écris souvent dans les marges des pages de livre que je lis et fatigue sans cesse Ainsi cette phrase que je redécouvre sur un exemplaire de papier jauni du Bavard de Louis-René des Forêts : l’incandescence des voix enfantines chauffées au rouge Je traînais ce livre et quelques autres comme des boucliers devant tous les murs de paroles célébrant l’utopique an zéro du joli mois de Mai 68. On était dans la rue On parlait de tout à tout le monde Un geyser d’êtres joyeux qui mêlaient leurs voix comme autant de Bastilles libérées.

UN DICTIONNAIRE À PART MOI

Jean Jacques Dorio

Les Editions du Net

222  « entrées » 189 pages 16 €

pour faire vivre le livre

commandez-le chez votre libraire

ou chez l’éditeur, à la Fnac, Placedeslibraires, etc

Merci mille et une fois

JJD

c’est comme un dictionnaire à part moi l’œuvre anthume d’un écrivain invisible

J’ÉCRIS DE GAUCHE À DROITE





J’écris de gauche à droite

Je cherche à droite à gauche

La pierre qui roule

La mousse du temps





J’écris sur du papier

Parfois jaune souvent blanc

Je cherche et je me foule

Je bricole et j’enroule

Le mélange des sons

Qui font sens

Ou déraillent sévère





J’écris de haut en bas

J’enlyre quelques vers

Sens dessus dessous

Dans le secret des marges





Je persévère





Secret des Marges

JJ Dorio

Editions Rafael de Surtis

2011





Je suis et ne suis pas

Ces signes sur la page

L’instant ouvert au monde

Le murmure des mots

Tous proches du silence

Dans le secret des marges


	

PASSAGE DES LIVRES





Les livres ne s’usent que si l’on s’en sert

Pour faire de beaux découpages

Pour ouvrir n’importe quelle page

et y chercher son horoscope perpétuel

Pour déchirer toutes les pages 68

Et en faire une belle flambée

Les livres sont des fleurs inverses

Que l’on mange à la lettre

Dans le Secret des Marges

Comme du bon pain blanc

Editions Rafael de Surtis
81170 Cordes/Ciel
passage des livres
" Je peins principalement mes cogitations, sujet informe, qui ne peut tomber en production "ouvragère"; à toute peine le puis-je coucher en ce corps aéré de la voix..."
Michel de Montaigne

POÉSIE DES MARGES

poésie des marges vérifications citations abeilles au chômage
poésie des marges
vérifications
accumuler des citations
chômage des abeilles

ABEILLE

le lecteur doit comme l’abeille composer le miel de ses lectures

Dans les fleurs, on se contente d’en regarder la couleur et d’en respirer l’odeur ; mais les abeilles en expriment un suc dont elles composent leur miel. C’est ainsi que ceux qui, dans leurs lectures, ne se proposent pas (uniquement) l’agrément et le plaisir, en tirent des maximes utiles qu’ils déposent dans leur esprit. Et, afin de suivre la comparaison des abeilles, nous devons imiter en tout leur exemple.

après vous sans se faire remarquer cotte et cocottes
après vous
sans se faire remarquer
cottes et cocottes

JE M’ABANDONNE À LA NAÏVETÉ

 

JE M’ABANDONNE À LA NAÏVETÉ
Je m’abandonne à la naïveté
et à toujours dire ce que je vois,
et par tempérament et par discours,
laissant à la fortune de conduire l’événement.
Montaigne (revisité ce 17/10/2019)
 
Je regarde les nuages qui passent
et un avion avec sa fumée en panache
derrière sa queue.
Je regarde une libellule posée sur l’amandier
- que fait-elle encore à rôder ainsi un 14 octobre ?
Je regarde le temps en suspens
me balançant dans mon hamac.
Puis je ferme les yeux au monde qui m’entoure
reprenant la lecture du livre sur lequel
j’ai écrit ces lignes dans les marges.