PERDU POUR PERDU

Je me suis bien des fois perdu en des pages qui semblaient être écrites pour mendormir. Fasciné par des mots troublants 1, javais traversé une fois de plus, le miroir des mémoires où un être nouveau mattendait à chaque carrefour : un enfant sans paroles, une fée qui me transformait en hibou, une naine blanche compagne de Sirius B, un chanteur turlutant, narquois comme un Québécois 2, un contrôleur pointilleux, poinçonnant à tout va, de Pantin aux Lilas. Et je ne parle pas de ces oiseaux de nuit voletant sur ma page, à la lueur dun petit livre de simple rêverie : le moineau soulcie, la bergeronnette hoche-queue, le roitelet petit monsieur et le fénix, flamme fleurissante.

Ainsi perdu pour perdu, je me retrouve, à la fin des fins, sur les lèvres innocentes qui effacent, un à un, mais en beauté, les poèmes de toute une vie  

1 Dehors c’est la neige et le gel Les rafales de la tempête Mais dedans un feu substantiel A mis ton jeune cœur en fête Fascinée par les mots troublants Tu mépriseras l’ouragan (De l’autre côté du miroir)  Lewis Carroll 2 Felix Leclerc (Le Québéquois) 3 Gaston Bachelard La flamme d’une chandelle

https://www.leseditionsdunet.com/livre/un-dictionnaire-part-moi

JE NE SAIS POURQUOI





Je ne sais pourquoi j’ai perdu mon poème
Toute une page allant sur les pas d’Orphée
Qui soudain s’efface et disparaît

Je ne sais pourquoi je n’en ai nul regret
Je n’ai nulle envie de touiller ses cendres
De le transformer en poupée fétiche

Mon poème égaré enfoui sous le sable
Apoème écrit à l’ombre d’un pavé
Vulgairement parlant à présent je m’en fiche



je ne sais pourquoi carte manuscrite
carte recto hypnographies je ne sais pourquoi 10,5×14,8 cm

TEMPS PERDU ET RETROUVÉ





Perdu puis retrouvé

Une question de Temps

chez Marcel Proust

qui déploie nuit après nuit

cette âme humaine dont une des lois,

 fortifiée par les afflux inopinés de souvenirs différents,

 est l’intermittence…





Question d’annonce dans le journal

ou le quartier :

Chien perdu sans collier

Appelez le 06 00 00 00

Si vous l’avez retrouvé





Pain perdu et dont le goût redoré

par un mélange d’œufs et de lait

Nous fait remémorer

ces quatre vers appris sur un coin de table

Alors que Mère nous régalait

de ce mets goûteux :





Elle est retrouvée

Quoi ? L’éternité

C’est la mer allée

Avec le soleil





A.Rimbaud

hypnographies Dorio 6/8

VARIATIONS SANS THÈME





Mon poème s’est perdu

Qui le retrouvera ?

Poème d’un pendu

Jouant à la roulette

Avec Nerval, Villon.





Mon poème s’est pendu

Qui le ramènera

À la vie, à son souffle,

À son mode d’emploi ?





Je ne sais, ne sais pas.

Mais j’essaie, je persiste :

coups de dés, aléas,

ou jeu de l’harmonie,

Ars combinatoria.





Variations sans thème

Si ce n’est le très vieux

De l’inspiration.





(faites la diérèse s’il vous plaît)

LES PRÉSENTS D’UN POÈME





Je n’écris plus que la nuit

La tête sur l’oreiller

Ma plume oublie qui je suis





Je n’écris plus que feuillets

Ivres de rimes à larmes

Ils sont sans finalité





Ce sont présents d’un poème

D’ellipses et de reprises

À l’écart et sans limites





Je n’écris plus qu’animé

Par cet instant où je mêle

Temps perdu et retrouvé





Où tout est vrai parce qu’inventé





21/10/2020

italiques : selon Charles d’Orléans et Marcel Proust.