UN DIALOGUE INTÉRIEUR PEUT EN CACHER UN AUTRE

Nous survenons en quelque sorte, au beau milieu d’une conversation qui est déjà commencée et dans laquelle nous essayons de nous orienter afin de pouvoir à notre tour y apporter notre contribution. Paul Ricœur





– Je te remercie de bien vouloir continuer à répondre à mes questions sur ce dialogue intérieur que nul ne lit.

– Mais c’est le concept non ?

– Je sais bien mais quand même il arrive que des journaux intimes soient édités.

– Journaux faussement intimes. En revanche pour nous deux, tu es bien placé pour le savoir, il s’agit de véritables dialogues intérieurs.

– Tu peux en donner une preuve au lecteur ?

– Bien sûr, quand nos dialogues intérieurs feront l’objet d’un livre, il serait inconcevable qu’un autre que toi m’interroge pour en parler à la télévision.





Dialogues intérieurs XXI

J’AI LA RÉPONSE QU’ELLE EST LA QUESTION





J’ai la réponse qu’elle est la question

Les imbéciles heureux dansent ainsi

sur les plateaux de télévision

C’est la danse macabre des avis non partagés

par les spécialistes du tout et du rien





Mais qu’est-ce que tu racontes

me chante l’ami Tardieu

Monsieur Jean qui mouline

sa complainte de la Môme Néant :

« qu’a dit rin, qu’a fait rin, qu’a pense à rin »

puisque « A’xiste pas ».





Entre temps mon crayon cassé

ma table du dimanche renversée

J’ai fait quelques traces

de cet art éphémère des sables mouvants

alors que le soleil couchant

brûlait ses dernières flammes

hypnographies : art éphémère des sables mouvants
parler en se taisant dire en dessinant des choses muettes