UN PEU DE PAIX S’IL VOUS PLAÎT

UN PEU DE PAIX S’IL VOUS PLAÎT

Un peu de paix s’il vous plaît pour l’enfant des cheminées et l’hirondelle des musiques aléatoires pour les lucioles du paradis perdu et l’alphabet du cornet à dés

Un peu de paix s’il vous plaît sans fureur et sans revolver et sans bouquets d’immortelles dans le bec des corbeaux envahissant les toiles du Douanier Rousseau

Un peu de paix s’il vous plaît pour ces rares instants de fraternité sur les champs de l’Utopie et les empreintes du musicien qui suit la partition pour violoncelle BWV 1007…les yeux fermés !

EN TEMPS DE GUERRE ÉCRIRE EN PAIX ?

Lire écrire en paix
À l’écart des destins obscurs
Sans défaillance sans remords Anna de Noailles

Laisser trace d’une ivresse
Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du Temps Baudelaire
Pour témoigner de ces instants précieux
Rares courts éphémères insoucieux

Ces droits infinis de protéger
Et de bercer l’enfance de l’art
De la mort qui mord
Les civils suppliciés
Par le Russe meurtrier


Lire écrire en paix
Comme au fond des ténèbres
Ressentir ce chant funèbre
Où l’Amour ne peut rien
Contre la détresse
De mourir en une guerre
Absurde Injuste Barbare
Insensée

Martigues en Provence 19 mars 2022


Encre Acrylique 40x50 cm Dorio 18/03/2022

POURQUOI QUE J’ÉCRIS

Pourquoi que je vis
Pour la jambe jaune
D’une femme blonde
Boris Vian

Pourquoi que je vis
Se demande Boris
Pourquoi que je meurs
Sous les bombes russes

Pourquoi que j’écris
Sur mon thésaurus
Des mots aux idées
Des maux de la guerre
Sans foi ni loi
De la boucherie

Pourquoi que je pleure
Sur l’écume des jours
et l’arrache-cœur
de faire ces vers
nécessaires et dérisoires
Ces quelques traces 
Pour l’Histoire

Pourquoi que je vais
Cracher sur la tombe
Des poutinolâtres 
Et de l’autocrate
Enterré vivant
Dans son bunker
Du Kremlin

Pourquoi que je vis
Pour l’amour d’la paix
L’amour de la vie







UKRAINE IV Dorio 07/03/2022

LA CHANSON POIGNARDÉE

Adieu la vie Adieu l’amour
Adieu toutes les femmes
C’est bien fini et pour toujours
De cette guerre infâme

La chanson (anonyme) de Craonne


Il y a longtemps que GUERRE n’appartenait plus à ma thématique
(et pour tout dire elle en était entièrement absente)
Mais la voilà, l’infâme, avec son cortège de massacres organisés
De chanson poignardée où les couteaux scintillent 1
À l’art de mourir des partisans
Condamnés à mort par la puissance de feu de l’ennemi

Guerre à la guerre affichait-on naïfs
Quand de l’autre côté du miroir
L’ogre sanguinaire nous épiait

Et la voilà sur nos écrans 
Et dans la chair et le sang
Des valeureux ukrainiens

La paix n’écoute pas mes discours impuissants

1 Pierre Emmanuel

MON PETIT-FILS ET LE CORONA





Mon petit-fils veut s’amuser

JJ i m’dit on cache-cache ?

On fait bagarre ? On joue au foute ?

Mon petit-fils veut que l’on fasse

Combat du rire nez à nez





Mais je peux pas papy est vieux

I veut pas attraper l’corona





Alors on joue par écrans interposés

On fait les pitres

On imite les singes et les oiseaux

Chant de la pie Roupie de sansonnet





À la guerre comme à la guerre

Mais on se languit que revienne la paix