ÉCRIRE UN POÈME PARTI DE ZÉRO

Écrire un poème
Parti de zéro
Comme le zéphir
De Clément Marot


Écrire un poème
De tout et de rien
D’un peu de mon thym
Cueilli au jardin

Écrire un poème
De petit poucet
Rêveur et rimant
Ses miettes de mots

Écrire un poème
Sur mon estuaire
Le delta du Rhône
Où les taureaux errent

Écrire un poème
D’étymologies
Chants mélancoliques
De nos élégies

Écrire un poème
Sur la peau des nuits
Son corps tatoué
De rêves et d’oublis

Écrire le poème
D’un huluberlu
Hibou ululant
Sur une ombre qui passe 

Écrire un poème
Il faut essayer
Dans l’incertitude 
Pour se ressourcer

Écrire un poème
Parti de zéro
Ouvert vulnérable
Voilà son fin mot











DE COUPS EN COUPS : LA VIE EST UN COMBAT SINGULIER

Hay golpes en la vida ! Cesar Vallejo Los heraldos negros

Coup de raccroc, de Jarnac, coup sur le nez, la vie est un combat singulier. Coup de ha(z)ard (le jeu de dés), roulent les chiffres des casinos, rien ne va plus, les jeux sont faits. Coup malheureux sur le tapis, sur le billard des insomnies. Zéro, le chiffre te poursuit. Coup sur la tête du philosophe au marteau devenu fou en voyant un cheval mourir sous les coups de son cocher. Coup de tonnerre dans un ciel serein ; la guerre, que l’on croyait objet exclusif des historiens, reprend ce 24 février 2022 dans l’Ukraine pro-européenne que veut anéantir la puissance militaro-fasciste russe. Coup sur les rêves kantiens de Paix Universelle. Coup sur les signes ascendants de l’Utopie d’une poésie qui devait être faite par tous non par un. 1

Coup de raccroc : Juste ou faux par hasardLart ne me connait pas Je ne connais pas lart 2   Coup de Jarnac, coup dépée dun duel, porté à larrière du genou de son adversaire par Gut Chabot Saint Gelais, baron de Jarnac. Coup sur le nez à ne pas confondre avec avoir un coup dans le nez. Coup de al-azahar : le jeu de dés sur lequel était dessiné el azahar, la fleur doranger. Coup sur la suite dun texte tordu, touffu, écrit en lan soixante-sixième de mon âge, repris dix ans plus tard en tournant les feuillets blancs et noirs dun livre 3 voué à sa disparition.

1 Lautréamont 2 Tristan Corbière 3 JE T’RÊVE Editions Rafaël de Surtis Cordes/Ciel 2011)

https://www.leseditionsdunet.com/livre/un-dictionnaire-part-moi

APRÈS LA PAGE BLANCHE





Après la page blanche une autre page blanche

Effronté comme un page Sous les pavés la plage

On devient chocolat en faisant poésie





Après la page blanche le coup de dés fatal

Un poème de deuil après le dur cancer

vainqueur On devient fou À tort et à travers





On crie sur le papier On rend ce crâne vide

à son rire éternel On redit Valéry

au cimetier’ marin où picorent les focs





Sur cette blanche page qui s’irise de gris

Un non-sens verlainien sur l’ardoise indécise

Proche du pur zéro et d’un poème toc





Après la page blanche une autre page blanche

C’est la tienne lecteur grognard de poésie

Qui poursuit impassible le déni de sa mort

L’écriture d’un vers qui te fait chocolat





Ah ! ah ! les vibrations du vieil alexandrin

Jusqu’à ce derniers vers…inachevé pardi !





25 mai 2021





À la mémoire de Josiane Dorio (10 avril 1952-25 mai 2014)

Ma chérie

UNE PAGE SORTIE DE SON CADRE





Curieusement j’ai déjà écrit cette page

-du moins je l’ai imaginée-

Elle partait de zéro -tabula rasa-

et se lançait à l’eau





-Allo allo est-ce que tu m’écoutes ?





Et à présent je la vois sortir de son cadre

Cherchant ailleurs sa route et sa pâture





-Oui je t’écoute

Toi qui depuis fort long temps

n’est plus de ce monde

Qui a quitté l’horizon de mes textes





Mais ne crains pas que je t’oublie

Je me préoccupe toujours

de ton souci





Jusqu’à la dernière ligne

Jusqu’au dernier pétale

Qui s’envolera du bouquet d’un temps

Tremblant d’incertitude

si vous comparez les deux versions vous verrez les différences avec mon premier jet réflexion faite ce que j'ai ajouté et modifié ne me satisfait pas c'est trop "embrouillé" mais si une main lectrice veut bien reprendre "le rameau" et se l'approprier je lui en fais volontiers "présent"  jjd 23/02/2021 8h37

LA DERNIÈRE CHANSON





Ce n’est pas que tu attends

quelque chose de particulier

de ce texte particulier

que tu es en train d’écrire

mais quand même…

sait-on jamais





Sait-on jamais si

un zèbre soudain surgissait

tout frais sorti

de tes encres de chine

un zèbre animal à tête d’humain

-tu vérifies la polysémie

sur l’article du Robert-





Du zèbre drôle de type

Tu passes au zéro

De ce mot

dont tu fis maints poèmes

Tu connais l’étymologie

Tournant autour du chiffre

comme disent ceux qui lisent

les messages cryptés





Zéro comme la forme

d’une horloge de gare

la gare d’un roman

dont le narrateur

essaie en vain de

parcourir à rebours

le cimetière des heures passées





Voilà comment un texte particulier

dont tu n’attendais rien de particulier

réactive la mémoire

de ta passagère du silence

ta morte bien-aimée





Zèbre Zéro Horloge

Éclats d’un temps

que l’on voudrait fixer

mais que l’on perd en route





C’est ta voix maintenant

Que tu retrouves dans un chant

Une chanson rengaine

de ton adolescence

qui sortait de l’électrophone

faisant entendre les grains de voix

du Gorille ou de Putain de toi





Tu étais un drôle de zèbre

Naïf curieux

Ouvert à tous les vents

Remettant chaque jour

les compteurs à zéro





Le texte maintenant

atteint la limite

de cette carte blanche

pliée en quatre

son espace choisi





Mais avant qu’il ne disparaisse

tu mets encore un jeton dans la rainure

Tu as sélectionné les yeux fermés

ta dernière chanson









*citation d’un roman

Si par une nuit d’hiver un voyageur (1981)

Italo Calvino





18/02/2020