AMOURS JAUNES





Dans le jardin le mimosa commence sa période

amours jaunes.

L’olivier flotte au vent de mer.





J’ai écrit ces deux lignes sur un nouveau carnet à spirales dit

« poussière de lune ».

Je vois arriver une tourterelle, venue picorer les graines du nichoir.

Un bref instant je songe alors que j’ai participé à cette scène.





J’ai été le mimosa faisant ses fleurs,

mon olivier d’hiver,

la tourterelle sans sa compagne,

et cette plume éphémère qui a effleuré la page,

avec le soin dû à ce texte,

que je me donne l’illusion d’appeler

un poème.

mimosa planté en l’honneur de Mathis : il va fêter son premier lustre
http://eloge-de-l-arbre.over-blog.com/
poème repris sur ce blog d'exception
qui met en valeur textes, poèmes, peintures et dessins,
 célébrant nos frères les arbres

À ce jour, 1288 poètes, 2643 poèmes
et de nombreux artistes ...


MES CHANSONNETTES DISPARUES

version guitare
piano-clavecin
piano et voix
chansonnettes
10 juin 2020


Je n'ai plus d'accord Je n'suis plus raccord Avec mes chansonnettes
Elles ont disparu Au coin de ma rue Et je suis resté bête

Le doux caboulot Plein de populo Les ami.e.s Les amours mortes
Elles ont disparu Au coin de ma rue Que le diable les emporte





COMME AU BON VIEUX TEMPS

Comme au bon vieux temps
Quand nous parlions littérature
-Et qu'est-ce que tu écris en ce moment?
Un petit roman sur les dernières paroles
prononcées ou écrites par la main du défunt

Comme au bon vieux temps
Quand nous parlions de nos amours
En buvant un bourgogne de derrière les fagots
Sur un cassoulet façon mère Dorio

Comme au bon vieux temps
Quand nous parlions politique
Du matérialisme des superstructures
Et de la puissance des masses
Qui s'excusaient de ne rien comprendre à nos laïus

Comme au bon vieux temps
Quand nous chantions tout notre saoul
le déserteur et le gorille
ta Cathie t'a quitté
et ce fameux trois mâts
fin comme un oiseau

Comme à la fin des temps
Quand nous ne parlions plus
Cancer du larynx
Sur notre ardoise d'écolier
Nous faisions tinter nos craies
Pour un dernier message

estos días azules y este sol de la infancia*
ces jours d'azur et ce soleil de l'enfance

*dernier vers écrit par Antonio Machado à Collioure