CE QUE N’EST PAS UN POÈTE

CE QUE N’EST PAS UN POÈTE (suite sans fin)

Un poète n’est pas un marteau sans maître
Un poète n’est pas un maître des horloges
Un poète n’est pas un allumeur de réverbères
mais il s’y pend parfois ridiculement (selon Mallarmé)
Un poète n’est pas un polisseur de lentilles
Un poète n’est pas un chasseur aux aguets
(un peu tout de même)
Un poète n’est pas une coulure de Jackson Pollock 
Un poète n’est pas un Illuminé qui se noie dans la flache du Sieur Rimbaud
Un poète n’est pas un petit cheval ariégeois de Mérens dessiné dans le salon noir de la grotte de Niaux
Un poète n’est pas un sourd qui parle aux muets
Un poète n’est pas un spoil à gratter
Un poète n’est ni ange ni pource
Un poète n’est pas la mère la mer toujours recommencée
Mais peut-être devrait-il
Mais peut-être devrait-elle


KRAFTPAPPER OU LA FORCE DU PAPIER

UNION DES CONTRAIRES

Union des contraires

Je parle en faisant mes caractères muets

Je parle dans ma tête comme d’autres parlent au papier

Le mien d’ailleurs comme tu peux le constater n’est pas blanc

C’est du kraftpapper : littéralement, mot suédois, « force du papier ».

Le mien est cependant force tranquille, un doux bruit, traçant comme un esquif.

C’EST UNE AUTRE PAGE

C’est une autre page

Bien posé sur ton oreiller, au lieu de tourner, retourner,

cherchant dans le noir le sommeil,

Tu bénéficies des lueurs de ta lampe

Tu essaies en premier lieu de tenir ferme le stylo des signes inédits

que personne d’autre que toi n’est capable de tracer

(Ce n’est qu’un constat amusé, tu ne t’appelles pas Flaubert qui prétendait

que pour faire de la Littérature comme lui, il fallait « se monter le bourrichon »)

Des traces et un élan que tu prolonges par un festival de mots

Guirlande de tes rêves provoqués

BON JOUR BON SOIR BONNE NUIT

Bon jour Bon soir Bonne nuit

Je te souhaite bon jour de fête

Une école grecque encourageait ses disciples

à faire fête pour chaque jour vécu

Même dans la perte et la défaite

Te deseo buena tarde

Ces soirs de rambla ou de paseo

où avec mon Andalouse

nous promenions main dans la main

dans la rumeur bienfaisante

du farniente

Et pour la nuit déjà

Tu l’entends la redoute

Mais non Vois tes petits actes créatifs

ont desserré ses nœuds

Elle scintille

« Nuit étoilée »

23/06/2020

2h22-2h45

UN DICTIONNAIRE À PART MOI